La 16ème Demi Brigade de Ligne en 1796

P1090278a

 

Unité d’infanterie créée par la loi du 21 février 1793 sur l’organisation des armée.

Cette loi avait pour but de fusionner l’ancienne armée avec celle issue de la garde nationale. Elle prévoyait la formation de196 demi-brigades d’infanterie de ligne réunissant 477.622 hommes et 1.176 pièces de campagne. Ces demi-brigades étaient composées chacune d’un bataillon des régiments de ligne d’ancien régime, et de deux bataillons de volontaires

Toutes ces demi-brigades devaient être formées à trois bataillons, et comprendre en outre une compagnie d’artillerie. L’effectif théorique d’une demi-brigade en officiers, sous-officiers et soldats (état-major non compris) était de 2.437 hommes avec six pièces de petit calibre : 4 livres Gribeauval .


Le 18 nivôse an IV (8 janvier 1796), le Directoire ordonna une nouvelle réorganisation de l'infanterie (2e amalgame). Le nombre des demi-brigades de bataille (ligne) fut réduit à 100, puis le décret du 10 germinal an IV (30 mars 1796) porta leur nombre à 110.

Un arrêté du 5 pluviôse an VI (24 janvier 1798) supprima les compagnies de canonniers attachés aux demi-brigades.

A cette époque, chaque bataillon comprend 1067 hommes y compris les officiers, divisé en 9 compagnies, une de grenadiers et 8 de fusiliers.

Une compagnie de fusiliers est composée de 1 capitaine, 1 lieutenant, 1 sous-lieutenant, 1 sergent major, 4 sergents, 1 fourrier, 8 caporaux, 101 fusiliers, 2 tambours soit un total 120 de hommes.


Cette organisation fut conservée jusqu'au du 1er vendémiaire an XII (24 sept 1803).

 

La 16e demi-brigade d'infanterie de ligne a été formée lors du second amalgame par la 110e demi-brigade (de premier amalgame) et les 2e et 3e bataillons de la demi-brigade de l'Yonne.

 

La 110e demi-brigade de premier amalgame avait été formée des unités suivantes :
- 2e bataillon du 55e régiment (ci-devant Condé)
- 6e bataillon des volontaires de la Meurthe
- 7e bataillon des volontaires de la Meurthe
- 14e bataillon des Fédérés.

 

La demi-brigade de l'Yonne avait été formée des unités suivantes :
- 2e bataillon des volontaires de l'Yonne ;
- 21e bataillon des Réserves ;
- 7e bataillon des volontaires du Nord.

 

Chef de corps

 

Balthazard GRANDJEAN, né le 26 janvier 1760 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), mort le 3 décembre 1824 à Orléans.

Il entre en service en 1778. Il est nommé sergent en 1782, et après avoir obtenu son congé en 1785, il se retire dans ses foyers.

Début 1790, il s'engage dans la garde nationale du département de la Meurthe. Il est promu en 1792, adjudant-major (capitaine chargé des détails du service de son bataillon, de l'instruction des sous-officiers et des caporaux, de la discipline et de la police du régiment) au 6e bataillon des volontaires de la Meurthe, avec lequel il se rend à l'armée de la Moselle.

Le 23 octobre 1793, il prend les fonctions d'aide de camp du général Jacopin, et il se distingue au combat de Kaiserslautern. Il est nommé chef de bataillon le 3 mai 1794, dans la 110e demi-brigade d'infanterie, à l'Armée de Sambre-et-Meuse, et chef de brigade en 1796 à la 16e Demi-brigade d'Infanterie de Ligne. Il est nommé commandant d'arme de la place d'Aix-la-Chapelle en novembre 1797.

Drapeaux

 

1er et 3ème BATAILLON


 

 

2ème BATAILLON

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×